Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 10:59
Des voix d’hier et d’aujourd’hui  retracent une saga familiale, avec son lot d’actes inavouables…

Iris est de son temps (du nôtre), elle a des problèmes sentimentaux et une passion pour les vêtements anciens. L’annonce soudaine que sa grand-mère aurait une sœur enfermée dans un hôpital psychiatrique depuis…60 ans va bouleverser sa vie.
Il va falloir trouver des réponses à tant de questions : qui est Esme ? Que lui est-il arrivé ? Est-elle vraiment aliénée ? Si non à qui profite cet enfermement ? Si oui Iris est probablement en danger…

Vous ne refermerez ce livre que lorsque vous aurez le fin mot de l’histoire !


Likoma.fr

Je n'ai pas pu m'empêcher de mettre directement le texte que ma collègue a écrit sur ce livre. Je viens de le lire et ce livre m'a littéralement happée du début à la fin.
Maggie O'Farrell mélange les narratrices : dans la même famille on retrouve la petite fille, la grand-mère et la soeur de la grand-mère.
Et, pour comprendre toute l'histoire familiale, on revient parfois au temps de leur enfance en Inde, à l'époque où les deux soeurs jouaient encore ensemble.
C'est dur et terrible à la fois, et très profond sur les liens qui nous unissent, membres d'une même famille et sur les secrets de famille qui perdurent à travers les générations. Il révèle beaucoup aussi sur la place des femmes dans une société pas si lointaine.

Il se dévore !!

Repost 0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 20:08
Swap d'Anthony Moore chez Liana Levi

Swap_2867464668.jpgUn simple échange entre enfants. Pas un timbre-poste, ni un jouet, ni un autocollant. Une BD, échangée contre un banal tuyau en plastique. Un acte anodin au départ. Mais avec le temps, le Superman numéro un a pris une immense valeur. Et Harvey, devenu libraire, de bandes dessinées justement, ne rêve que de le récupérer. C'est même une obsession, le seul but de sa vie d'adolescent attardé : retrouver ce comic rarissime... Mais après toutes ces années d'attente, son scénario longuement mûri va dérailler, et il se retrouvera pris dans un imbroglio impitoyable.

J'ai commencé ce livre avec un grand plaisir. J'ai bien aimé suivre l'histoire de cet anglais en surpoids qui regarde son passé en se demandant comment il en est arrivé là. J'ai bien aimé l'image qu'il se fait de son futur lui-même (à qui il doit des comptes !)
Et au milieu de ses fantasmes sur ce qu'aurait dû être sa vie, il se retrouve au beau milieu d'une histoire de meurtre... On se retrouve avec lui, intrigué par cette histoire de meurtre improbable. Et, à la manière de Cary Grant dans "La Mort aux trousses", on cherche à comprendre tout en fuyant la police et le meurtrier.

Pour être honnête, même si j'ai bien aimé cette histoire et l'écriture, les retrouvailles d'anciens élèves et les regrets qu'on peut avoir en voyant son passé et ce qu'on imaginait à l'époque de ce que serait notre vie.... La fin m'a laissé sur ma faim. J'avais imaginé quelque chose de plus 'choc', de plus tordu.

Je garde quand même un bon souvenir de ce livre. Je vous le conseille !
Et pour l'anecdote, les droits cinématographiques ont déjà été acheté par Columbia. ;)

Retrouvez un autre avis, encore plus enthousiaste sur le blog Des Livres et des Champs, et un avis défavorable sur le blog Bookie Blog.
Repost 0
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 17:56

59958093951a5948ac497e270702ae78.jpgUn Enfant de l'amour de Doris Lessing chez Flammarion

Londres, été 1939. James Reid, jeune homme rêveur et qui ne vit que par les livres, embarque pour l’Inde avec son régiment. Un voyage infernal, entre solitude, ennui et maladies, commence. Pourtant, lors d’une escale au Cap, sa vie bascule : il croit trouver en Daphne, épouse de militaire qui l’héberge, la femme idéale, l’ange dont il rêvait, le grand amour dont la littérature lui a inspiré le désir quasi mystique. La réalité est tout autre…

Encore une victime de la 4ème de couverture ! Et oui, trompeuses, elles peuvent nous déstabiliser à la lecture du livre. Par exemple pour ce livre, je m'attendais (à cause de la 4ème de couverture ou à cause de ma sensibilité aux histoires d'amour ?) à une bouleversante et déchirante histoire d'amour. D'où une légère déception au début...

Mais l'histoire de ce jeune homme embarqué pour une guerre dont il ne connaît pas grand chose est bouleversante. On sent, grâce à son écriture franche, la dureté de la guerre, son quotidien que l'on ne montre pas dans les films. Au milieu de l'enfer, il croise la route d'une femme splendide qui va la hanter tout le reste de sa vie.

C'est fort et puissant.  

  (archive de l'ancien blog)

Repost 0